Campagne nationale d'information sur la baisse d'audition

J'entends mal, quelles solutions ? Un guide à l'attention des personnes ayant des troubles de l'auditionL'enquête « Baromètre Santé Sourds Malentendants » conduite par l'Institut National de Prévention et d'Education à la Santé (INPES) – dont les résultats seront bientôt publiés - a mis en évidence une carence en information des personnes qui deviennent sourdes.

Le Bucodes SurdiFrance a donc mené un projet de campagne nationale d'information sur la perte d'audition, soutenu par l'INPES et par la Fondation de France.

La campagne

L'isolement est un problème majeur des personnes malentendantes qui sont globalement difficiles à toucher. C'est pourquoi cette campagne se fera via le médecin généraliste qui est l'interlocuteur référent pour les problèmes de santé. Il est la personne clé qui coordonne le parcours de santé du patient. La campagne va consister à publier une brochure de 16 pages ainsi qui seront placées à la disposition des patients dans les salles d'attente de 25 000 médecins généralistes.

Cette brochure, imprimée à près de 300 000 exemplaires par Calligraphy-Print, sera largement diffusée par un prestataire spécialisé dans la diffusion d'information sur la santé, IDS Santé et aussi par le réseau des associations de personnes malentendantes qui composent le Bucodes SurdiFrance. Cette campagne se déroulera au cours du second et du quatrième trimestre 2014.

Le petit guide du mieux-entendre

La brochure décrit le parcours de la personne qui perd de l'audition en partant du diagnostic (médecin, ORL) pour présenter les solutions : l'appareillage, la rééducation orthophonique, les aides techniques, les financements, le rôle de l'entourage, le soutien des associations de personnes malentendantes.
Elle apporte de nombreuses pistes pour trouver de l'information (sites internet, numéros de téléphones...)

Diagnostiquer, s'équiper, accéder, rééduquer, prévenir, rencontrer : ce sont les étapes vers le mieux entendre

Les étapes à suivre quand perd de l'audition

La baisse d'audition n'est pas une fatalité

Si, comme 6 millions de personnes en France, vous-même ou l'un de vos proches, êtes concerné, des solutions existent et peuvent améliorer votre qualité de vie.

La première étape : oser en parler !

Votre médecin traitant établit un premier bilan et vous propose un parcours personnalisé. Parallèlement, les associations de personnes malentendantes sont là pour
vous apporter des informations pratiques, des conseils et partager leurs expériences.

Parlez-en à votre médecin généraliste.

Documents à télécharger :

Ou à découvrir en ligne :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.